De feu et de neige de Anne-Marie Pol


De feu et de neige
Journal d'une jeune Française en Russie
Anne-Marie Pol
Éditions Nathan
Sortie Février 2017
Note : 3/5
Lecture Moyenne

Résumé : Prise dans l'invasion des armées napoléoniennes à Moscou, la jeune Félicité va devoir survivre dans le froid et l'adversité.
1812, Moscou. Félicité, jeune Française de 16 ans, vit avec sa mère sous la protection d'une riche famille russe. Malgré leur différence de classe, Félicité est passionnément amoureuse de Fédor, le fils de la comtesse. Mais la guerre éclate, Napoléon 1er a décidé d’envahir la Russie ! Félicité et sa mère sont livrées à elles-mêmes dans la ville en guerre, alors que le Français est devenu l’ennemi du Russe.
Félicité n'a d'autre choix que de fuir pour survivre, dans les flammes de l'incendie de Moscou, puis dans les steppes enneigées de la Russie…

Mon avis : De feu et de neige est une lecture qui par moment m'a emballée et charmée et à d'autre ennuyée. Certains passages m'ont parue, en effet, assez long et paradoxalement j'avais parfois l'impression que cette histoire manquait de détails. On se pose pas mal de questions durant notre lecture et malheureusement, après avoir terminé ce livre, certaines sont toujours là.

De feu et de neige raconte l'histoire d'une jeune française qui vit en Russie avec sa mère chez une riche famille. Félicité est heureuse, choyée, protégée et folle amoureuse de Fédor, le fils de la comtesse qui les accueille. Son amour est partagé et tout va pour le mieux jusqu'à ce que la guerre éclate, Napoléon 1er veut conquérir l'Europe et la Russie est son principal objectif. 
Dans une ville en guerre où les français ne sont plus les bienvenus, Félicité et sa mère sont obligées de fuir et elles vont alors faire face à l'horreur qu'est la guerre, la faim, le froid, la peur. Durant tout son périple pour fuir Moscou et la Russie, Félicité écrit et garde espoir et confiance grâce à l'image qu'elle garde de son bien-aimé. 

L'histoire d'amour entre Félicité et Fédor m'a touchée dans un premier temps et j'ai été presque aussi triste que Félicité lorsque Fédor décide de s'engager dans l'armée. On ressent le sentiment d'abandon de notre héroïne mais aussi son amour pour Fédor et la confiance qu'elle a en lui. C'est un point que j'ai beaucoup apprécié. 
J'ai également aimé lorsque Félicité et sa mère se retrouve livrées à elles-même dans une Russie en guerre. J'ai aimé le début de leur périple et puis j'avoue que j'ai fini par m'agacer un peu, tout était un peu trop simple pour elles, elles rencontrent comme par hasard de vieilles connaissances qui vont les aider et faire le voyage avec elles, elles vont se retrouver par moment sous la protection d'homme de l'armée, j'avoue que j'aurais aimé que nos demoiselles rencontrent plus de difficultés. 
Ce qui arrive d'ailleurs dans la quatrième partie du roman, Félicité se retrouve totalement seule, sans sa mère et ses amis et c'est là que j'ai commencé à me poser des questions sur ses compagnons de voyages, étaient-ils encore en vie ? Félicité allait-elle chercher à les retrouver ? Nous finissons par avoir les réponses mais encore, quel heureux hasard, tous ces gens de se retrouvent dans un pays en guerre... et comme je l'ai dit dans le début de ce paragraphe, l'histoire entre Félicité et Fédor m'a plu mais que dans un premier temps car très vite Félicité a fini par m'agacer, rien ne semblait compter à part son Fédor, même ses retrouvailles avec sa mère m'ont paru fade. 

Les personnages principaux ne m'ont pas particulièrement touchée, je les ai trouvés un peu trop superficiels, Julie la mère de Félicité est celle qui m'a le plus exaspérée, je pense qu'en temps de guerre l'argent et la notoriété n'est pas une priorité. J'aurai aimé que la guerre change réellement les personnages, qu'elle les rende rudes, courageux et émouvants. 

Le style de l'auteur est assez fluide et ludique, en effet je trouve que c'est génial de pouvoir réviser son histoire en lisant un roman jeunesse. C'est très bien pour les jeunes collégiens. Ensuite en ce qui me concerne je n'ai pas trop accroché avec le style de l'auteure, avec ces passages presque en style "anciens", mais il convient parfaitement pour cette histoire alors je n'ai aucune critique à apporter. L'auteur a travaillé son style jusqu'au bout et à fait des recherches comme le montre sa bibliographie mais pour moi, cette histoire manque un peu de noirceur et de détails, tout m'a juste paru trop simple et trop court.

Mais je suis sûre qu'elle plaira à certains d'entre vous alors si cette histoire vous fait de l’œil, n'hésitez pas !

Une Jeune Anonyme Névrosée


Je remercie les éditions Nathan pour cet envoi !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire