Allegiant de Veronica Roth


Allegiant/Divergente tome 3
Lu en VO
Sortie VF prévu Mai 2014
Editions Nathan (VF)
Note: 4/5
Lecture Agréable Mais Difficile

Résumé: "La société de factions en laquelle Tris Prior croyait autrefois est fracturée par la violence et les luttes de pouvoir et marquée par les morts et les trahisons. Donc quand on lui a offert une chance d'explorer le monde au-delà des limites qu'elle connaît, Tris était prête. Peut-être qu'au-delà des frontières, elle et Tobias trouveront une nouvelle vie simple ensemble, sans mensonges compliqués, loyautés enchevêtrées et souvenirs douloureux."

Mon avis: Alors, que dire à propos de ce troisième tome. Il m'a rendu complètement dingue, triste, il m'a énervé à un point qu'on ne peut même pas imaginer et en ressortant de ma lecture, je n'arrivais pas à dire si j'avais aimé ou non, aujourd'hui non plus d'ailleurs.
Je ne peux pas dire que ce dernier tome est décevant car ce n'est pas ce que je ressens, Veronica Roth nous a donner sa conclusion, on l'apprécie ou non. Avec le recul, je comprends certains de ses choix, d'autres moins. Bref que je vous raconte un peu l'histoire !
Ce troisième tome reprend là ou le tome deux s'était arrêté. Tris, Cara et Christina sont jugées et acquittées par la mère de Tobias, notre nouvelle dictatrice. Oui en gros dans ce tome une dictature est tout simplement remplacée par une autre. Cependant cette fois, le message d'Edith Prior change tout et un nouveau groupe de résistant , les Allegiant (d'où le titre en VO), se forme et va envoyer Tris, Tobias, Christina, Uriah etc à l'extérieur. Jusque là tout va bien puis nous voilà enfin à l'extérieur, Veronica Roth nouc concocte alors une histoire de gêne à l'origine de tout et de guerre, à ce moment là je n'ai pas compris où elle voulait en venir, encore une guerre ? Mais bon je me suis habituée même si je ne voyais pas pourquoi Veronica Roth m'entraînais dans une autre guerre bien plus ancienne, on va dire que j'ai été surprise par la tournure de l'histoire dans ce tome.
Pendant une bonne partie du livre il ne se passe pas grand chose, on a droit à des révélations, beaucoup de révélations mais qui ne m'intéressait parfois pas plus que ça. Ce qui m'a gêné c'est que Tris et ses amis ne reçoivent aucune aide, je me suis dis, tout ça, pour ça. Bref aucune aide, au contraire, tout tourne mal dans ce tome et oui certes c'est une guerre mais pourquoi faire subir tout ça aux personnages ? Encore de la mort, de la détresse, de l'incertitude, des trahisons !
Quand l'action arrive enfin au milieu du roman, j'ai trouvé que ça allait trop vite et que c'était limite passif, je pense que la fin m'aurait moins fait hurlé si il y avait eu plus d'action. Parce que oui la fin est tout bonnement horrible, j'étais hors de moi et bien sûr j'ai pleurer !
   
Je m'arrête là pour l'histoire avant de lancer un débat et de trop spoiler le roman donc passons aux relations et aux personnages. Les personnages dans l'ensemble sont tous torturés, mal dans leur peau, ne savent plus quoi faire ou qui croire. Normal quand on pense à tout ce qu'ils ont traversé. On compatit à leur douleur et on est proche d'eux tout au long du roman, enfin surtout de Tris et de Tobias, nos deux narrateurs. Les autres semblent un peu passer au second plan, ça m'a un peu déranger parfois, je l'avoue. Surtout que la relation entre nos deux héros n'avancent pas d'un pouce, on tourne carrément en rond et c'était exaspérant, à croire que tout peut se régler par un baiser dans ce roman !
  
Bon voilà, je ne sais pas trop quoi dire à propos de ce dernier tome, peut-être ai-je besoin de plus de recul (même si ça fait déjà un moment que je l'ai fini).
J'ai aimé suivre l'évolution des personnages, en fonction des révélations, j'aime la plume de l'auteure, les émotions qu'elle nous transmet à travers de ses mots, le monde dystopique qu'elle à crée.
En revanche, j'ai moins aimé les conclusions que l'auteure nous a concocté, les raisons de tout, la relation entre Tris et Tobias, la fin même si après réflexion elle me semble affreusement logique.
Voilà, je suis mitigée et chamboulée, même après plus d'une semaine. C'est d'ailleurs quelque chose que nous ne pouvons pas retirer à Veronica Roth, son talent, elle nous procure des émotions, parfois contradictoire mais des émotions bien présentes !
Après avoir lu ce roman, je peux vous assurer que vous n'en ressortirez pas indemne, on ne peut pas arrêter d'y penser !
Et bien évidemment je conseille ce roman et cette merveilleuse série car au fond, je crois que malgré l'état de nerf dans lequel il m'a mit, j'ai aimé.
N'est-ce pas ce que nous recherchons tous en lisant un roman, ressentir quelque chose de fort ?!
Une Jeune Anonyme Névrosée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire